Accueil du site > Activités > Le gagnant du cinquième défi 2016/17 du Challenge 13, dont le thème était « (...)

Le gagnant du cinquième défi 2016/17 du Challenge 13, dont le thème était « Libre couleur-2 », est Guy Lachambre de l’ASLPS Photo Fos-sur-Mer

mercredi 29 mars 2017, par Albert Debieve .

Ci-dessous, vous avez le Classement et les photos arrivées aux dix premières places de ce cinquième défi 2016/17 du Challenge 13 dont le thème était : Libre couleur 2.




Pour voir le résultat complet de ce Défi et toutes les photos, cliquez ICI :


Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour agrandir les images









JPEG - 1.2 Mo
1re - L’envol
Guy Lachambre ASLPS Fos-sur-Mer
JPEG - 996 ko
2e - A toute vitesse !
Patrick Boyer Phot’Azur Six-Fours-les-Plages
JPEG - 1.2 Mo
3e - Tempète sur la dune
Nicole Chassignol ASLPS Fos-sur-Mer
JPEG - 1.6 Mo
4e - Tobermory
Albert Debiève Photo Club de la Crau
JPEG - 421.3 ko
5e - Audrey
André Bordes Association Sportive Berroise
JPEG - 448.4 ko
6e - Couleur
Serge Tiquet Association Sportive Berroise
JPEG - 1.1 Mo
7e - Curiosité
William Moutet P.C Port-de-Bouc
JPEG - 1 Mo
8e - Au feu !
Hervé Dermoune Image Club Gardéen
JPEG - 1 Mo
9e - Mains tendues
Gilles Parigot Marius St Mitre Les Remparts
JPEG - 594.5 ko
10e - Tour CMA-CGM
Georges Carrel Photo Contact Puyricard


Ce cinquième défi 2016/17 est terminé. Vous pouvez d’ores et déjà participer au 6e défi dont le thème est : « L’eau ». Dans ce défi les photos couleur et le N&B sont admises. Vous avez jusqu’au 12 Avril minuit pour participer.

Pour vous connecter sur le site de Gestion des Concours :
http://outils.federation-photo.fr/concours/regional.php?ur=13
ensuite comme pour tous les concours :

Documents joints

4 Messages de forum

  • Le gagnant du cinquième défi 2016/17 du Challenge 13, dont le thème était « Libre couleur-2 », est Guy Lachambre de l’ASLPS Photo Fos-sur-Mer Le 30 mars à 08:40, par Vincent Villano

    Une première place accordée à une « photographie » qui n’en est pas une. Il serait temps, à la FPF ou à l’UR13, que vous fassiez enfin la différence entre la photographie et les créations post-prises de vues.

    Répondre à ce message

  • Le gagnant du cinquième défi 2016/17 du Challenge 13, dont le thème était « Libre couleur-2 », est Guy Lachambre de l’ASLPS Photo Fos-sur-Mer Le 31 mars à 13:40, par Albert Debieve

    Bonjour Vincent,

    Je respecte ton point de vue et même si je ne suis pas d’accord avec. Je peux comprendre ta réaction qui n’est pas nouvelle, mais je ne peux pas rester sans réagir.

    Cependant il me semble que tu vas un peu vite en conclusion. Ce type de photo, ou d’image comme il te plaira, existé avant même le numérique. Ce n’est pas donc un genre photographique généré par l’avènement du numérique, comme tu le laisses sous-entendre. Tout au plus, la nouvelle technologie, l’a facilité.

    Les peintres de tout temps ont interprété ce qu’ils voyaient. Ils ont toujours retranscrit leur du sujet devant lequel ils peignaient en supprimant tel ou tel élément. Personne ne s’en offusquait. Pour quelle raison interdirions-nous cela aux photographes ?

    Picasso a été un des premiers et s’essayait à un type d’interprétation en faisant du collage. Je me souviens aussi de certaines photos d’un homme chevauchant des sauterelles alors que le numérique n’existait même pas. Je ne te parle pas des masques de contraste que l’on faisait en argentique pour améliorer un négatif.

    De tout temps ces procédés ont excité, pourquoi vouloir les bannir aujourd’hui ? Ils ont été simplement transcrits dans les logiciels informatiques que nous utilisons tous.

    Amicalement. Albert DEBIEVE

    Répondre à ce message

    • Le gagnant du cinquième défi 2016/17 du Challenge 13, dont le thème était « Libre couleur-2 », est Guy Lachambre de l’ASLPS Photo Fos-sur-Mer Le 20 avril à 21:28, par Christine Attard

      Bonsoir,

      Je me permets de rebondir, suite aux messages laissé par Vincent, et dire combien je suis d’accord avec lui ! Cela fait plusieurs années que je participe au concours images projetées couleurs et N et B, je le fais essentiellement pour mon club photos par devoir et par principe.

      Je ne vous cache pas qu’au fil du temps nous sommes de plus en plus nombreux à être stupéfaits des résultats et nous ne savons plus ou nous situer dans notre passion ..en effet nous essayons de conserver une certaine éthique photographique, faite de patience et de techniques PHOTO, et chaque année les résultats nous réservent son lot de surprises et d’étonnements ...cette année c’est le top vive l’infographisme ! et les rois de photoshop ou comment imiter Julie de Waroquier ou plonger dans les océans dans un environnement suréaliste, 3,4 images on compresse tout ça, et on sort une image, PAS UNE PHOTO ! ....... et apparemment ça marche !! Ces images sont de plus en plus nombreuses que ce soit dans les concours IP couleurs / N et B. Pour finir, les résultats en nationales dans la même catégorie, laissent pantois !!!

      Ces images sont belles le travail et la maitrise de photoshop en font une belle réalisation mais est ce la de la Photographie ?

      Si le numérique et photoshop nous permettent ,des améliorations et des possibilités avantageuses , il y a tout même une limite à pas franchir que vous devriez définir ! Je me demande dans 4 ou 5 ans à ce rythme la quelle sera la tournure des concours photos ??

      Amicalement. Christine

      Répondre à ce message

  • Le gagnant du cinquième défi 2016/17 du Challenge 13, dont le thème était « Libre couleur-2 », est Guy Lachambre de l’ASLPS Photo Fos-sur-Mer Le 5 avril à 09:58, par Vincent Villano

    Bonjour Albert,

    Moi aussi, je ne peux pas rester sans te répondre. Chaque fois que j’aborde cette question fondamentale aujourd’hui, j’ai le même type de réponse. Tu parles de l’argentique ? Albert, est-ce que tu compares un smartphone avec un téléphone à cadran ? Non, bien sûr, ça n’a pas de sens. Alors, par pitié ne comparons pas les infinies possibilités de photoshop avec la faible marge de manœuvre dont je disposais sous l’agrandisseur. Essaies donc de supprimer une personne à partir d’un négatif. Facile ? Alors qu’avec Photoshop, il me faut juste quelques clics de souris.

    Second aspect : Chaque fois que je parle de ça, on me prête des mots que je n’ai ni prononcé, ni écrit. Où as-tu vu que je disais qu’il faut le bannir ? S’il te plait, je l’ai écris ? Non ! Au contraire, j’applaudis le travail, la démarche, l’idée, mais ce n’est pas de la photographie. Je demande simplement que l’on appelle les choses par leur nom et que l’on accorde à chacun la place qui est la leur. Un photographe n’est pas un infographiste et vice-versa. Je ne mélange pas la photographie et ce travail sur le PC que j’ai moi-même baptisé « pixellographie » (je dois déposer un brevet) :-)

    Tu fais bien d’employer le mot « image », moi je prétends faire de la photographie, pas de l’image. Et d’ailleurs, tu emploies aussi le mot « collage ». Lorsque par le passé, on se servait du négatif (ou de plusieurs) pour créer autre chose, post prise de vues, on appelait pas ça de la photographie. On disait effectivement « collage » ou « montage » pour bien dire aux autres que l’on faisait un travail qui sortait de champ classique de la photo. Les différents travaux post prise de vues portaient un nom : argyrotypie, cyanotypie, gomme bichromatée, etc... Pourquoi aujourd’hui mets-on tout dans la même panier ?

    Autre comparaison malheureuse : Nous parlons photo, pas peinture. La photographie a longtemps été considérée comme « la petite sœur de la peinture » histoire de la sous-estimer. Il a fallu des décennies pour qu’elle acquière son statut d’art à part entière. Aujourd’hui, on régresse en intégrant dans la photo des choses qui n’ont rien à voir avec elle.

    Il est de votre devoir de tracer la frontière Albert. Je reprends encore une fois le même exemple (et ce n’est pas de la science-fiction) : Je vais dans Photoshop, je fais « fichier - Nouveau », je compose un truc en piquant des bouts d’images à droite ou à gauche, j’aplatis et comme je suis un grand expert photoshop, on y voit que du feu. Et j’envoie le résultat pour tes concours « photos ». Sauf que je n’ai pas sorti l’appareil photo du sac !! Super non ? Tu continues à appeler ça de la photographie ? Sans aller jusque là (même si je répète que c’est parfaitement possible), quelqu’un peut faire 5 % de sa « photo » sur le terrain et 95 % avec le PC sans que personne ne s’aperçoive de rien. Toujours de la photo ? Il faudra que l’on évoque tous les 2 le N1 2010 chez toi à Saint Martin de Crau (tu as peut-être oublié), lorsqu’un des juges, connaissant les lieux représentés sur une « photo », a su qu’elle était trafiquée. Les deux autres, non... ils ne connaissaient pas l’endroit...

    La photographie c’est quelque chose que l’on obtient avec un dispositif destiné à enregistrer sur pellicule ou sur capteur : Reflex, bridge, compact, smartphone, boîte à sténopé... L’ordinateur est absent de cette liste...

    Votre grosse erreur à la Fédé (et c’est la raison pour laquelle je ne participe plus à vos concours) c’est que vous ne vous posez pas la question fondamentale et obligatoire aujourd’hui par rapport aux outils tel que photoshop et aux nouvelles technologies. Aujourd’hui QU’EST-CE QU’UNE PHOTO ? D’autres se la posent comme « Réponses Photo » dans un hors-série qui date déjà de 4 ou 5 ans (« Où s’arrête la photographie ») ou alors l’organisateur du festival Off de Perpignan qui fait la chasse aux bidouillages et autres manipulations. Vous, vous êtes 500 clubs et 10000 adhérents et vous n’avez aucune réflexion à ce sujet. C’est grave...

    Amicalement (aussi !!) Vincent

    Répondre à ce message

Répondre à cet article


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion]

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL